• Accueil
  • > Recherche : conflit gaulle monaco

Résultats de votre recherche

GRACE DE MONACO fait l’ouverture du Festival de Cannes

Posté par ENO filles le 15 mai 2014

 

 

affiche

 

 

« L’idée que ma vie est un conte de fées est déjà en soi un conte de fée »

Cette petite phrase énoncée par Grace Kelly est la porte d’entrée du film du Français Olivier Dahan, que j’ai vu hier, dès l’ouverture du Festival ou je me suis ainsi invitée.

Et j’aime les contes de fées ou de « faits ».

« Le premier exploit du prince a été d’obtenir la main de Grace Kelly… »

LE FESTIVAL OUVRE SES PORTES

Le festival attendait avec impatience cette œuvre.

« Comme des images de rêve d’un magazine people sur papier glacé, le film « Grace de Monaco » a enfin été dévoilé mercredi en ouverture du festival de Cannes mais ce combat de femme incarnée par une Nicole Kidman super-glamour n’a pas toujours convaincu les cinéphiles

Pourtant Olivier Dahan avait  insisté devant la presse :

« Le film s’ouvre pourtant par cet avertissement: « Ceci est une fiction inspirée de faits réels ». « Ce n’est pas un Biopic … Je ne suis ni biographe, ni historien »

A nous de juger avec ce que nous en savons.

ALORS MOI?

Pourquoi vouloir à tout prix voir ce film, pourtant décrié par la critique et désapprouvé par la famille princière ? Mes raisons sont personnelles et multiples.

J’ai vu « Grace de Monaco » parce que j’ai vécu quelques années dans ce petit pays où les gens étaient chaleureux et familiers. Et je l’ai aimé. Revoir ce décor ou j’ai été heureuse m’a beaucoup émue.

1967 Monaco et moi

monaco

Je vais essayer de traduire ici l’émotion que j’ai ressentie en voyant ce minuscule bout de rocher où j’ai passé les plus belles années de ma vie, ces paysages magnifiques, ces décors de rêve et ces superbes images. On la voit à plusieurs reprises dévaler en voiture la descente vertigineuse de la grande corniche vers Monaco, que j’ai toujours eu peur d’emprunter et où elle a perdu la vie.

Il y avait à peine 3 mois que j’y demeurais et un jour alors que j’étais dans la salle d’attente de mon dentiste, un vieux monsieur m’a surprise par cette réflexion étonnante:

« Vous habitez Monaco?  … depuis longtemps? … depuis 3 mois!… C’est étonnant! Je ne vous connais pas! »

J’y ai eu très vite des amis très chaleureux et très conviviaux, pour qui la différence de niveau social n’était pas importante.

J’ai aimé cette famille princière qui porte le même nom de famille que ma grand-mère paternelle « Les Grimaldi », et dont la ressemblance avec les femmes des portraits de la galerie, du château me troublait.

(Grimaldi, nom d’une ancienne famille noble de Gènes, représente la variation corse et italienne de Grimaud, nom de personne d’origine germanique, issu de « grim » qui signifie cruel et « waldan » qui signifie gouverner, ancien surnom de gouverneur)

J’ai connu le Prince qui venait me dire bonjour très souvent sur le terrain du stade Louis II où j’emmenais mes CM2 jouer au foot deux fois par semaine.

Et nous bénéficions même de ses conseils car je ne connaissais rien aux règles – Ce sont mes élèves qui arbitraient….rires- ce qui l’amusait beaucoup.

J’ai aussi aimé la Princesse. Mais dans le film, sa lingerie ne vient pas du petit Monoprix du boulevard Princesse Charlotte où elle venait en toute « simplicité » l’acheter, avec toujours un petit mot gentil pour les vendeuses émerveillées et de grands sourires pour tous, magnifique, resplendissante comme Nicole Kidman dans le film. Dans le film j’ai cru avoir quelques éléments de réponse à cette attitude bon enfant.

Quant aux enfants, j’achetais à ma fille d’un an plus jeune, les mêmes vêtements que Stéphanie à la boutique « Cendrillon », dixit la vendeuse.

Le Prince Albert, adolescent, ami du fils de ma directrice, était à l’époque un adorable blondinet rougissant à la mèche sur l’œil et au sourire enjôleur.

Les Monégasques sont des gens chaleureux mais très discrets et ils n’ont jamais importuné cette famille qui se voulait proche de son peuple. Ils n’acceptent pas d’emblée les nouveaux habitants mais ils sont ouverts aux relations.

Je ne connaissais pas bien les termes du conflit avec de Gaulle, qui a eu lieu alors que nous étions encore en Algérie.

Mais il était sur toutes les lèvres monégasques et ce que j’en savais à l’époque, c’est qu’à cause de lui, nous étions, nous les Français, les seuls à payer des impôts à la France alors que tous nos amis venant d’autres pays ne payaient rien du tout. Pour pouvoir amarrer notre petit bateau au Port pour une somme modique, nous avions du le mettre au nom d’un ami belge.

Le film a essentiellement porté sur ce conflit où semble-t-il le comportement de la Princesse a eu une incidence. Est-ce vrai? Je n’en sais rien.

La visite d’Hitchcock n’a jamais eu lieu mais Grace était partagée entre l’envie de rester avec son Prince et son désir de continuer à tourner et à être la reine d’Hollywood.

Le réalisateur Olivier Dahan s’est arrangé avec la vérité et l’a même revendiqué et ceci n’a pas été apprécié par les enfants princiers, ce que je peux comprendre.

Si la famille princière a clairement montré sa désapprobation à la seule lecture du scenario, c’est sans doute en particulier en raison de la mise en cause de la sœur du Prince dans le conflit. Pourtant j’y ai trouvé des explications et des similitudes avec des propos entendus à l’époque.

Alors, la famille Grimaldi a-t-elle eu raison de s’émouvoir ?

Le film, ne fait pas preuve d’impudence à l’égard de la mère d’Albert II, Caroline et Stéphanie. Mais le réalisateur prétend qu’une taupe rode au Palais.

« Et c’est peut-être ce passage du scenario que la famille princière n’a pas apprécié, car Olivier Dahan fait de la propre sœur de Rainier, Antoinette -aujourd’hui décédée- une espionne à la solde des Français, prête à s’emparer du trône »

L’histoire commence ainsi, en 1962

Quelques images d’archives… Le mariage d’amour dure depuis six ans.

L’actrice américaine Grace Kelly n’a pas encore réussi à devenir princesse et à s’adapter à l’atmosphère affectée du palais.

Avec la cantatrice Maria Callas, compagne du richissime armateur Aristote Onassis, dont le yacht est amarré à Monaco elle écume grands couturiers et grands joailliers parisiens et enchaîne les tenues et les états d’âme.

Elle est entraînée à reprendre le chemin d’Hollywood et d’y tourner pour Hitchcock le fameux film

grace ancien

« Pas de printemps pour Marnie » qui aurait pu être le rôle de sa vie.

Mais Monaco est en conflit fiscal ouvert avec la France, au point que le général de Gaulle ordonne le blocus de la Principauté qui tente de résister.

Mais que veut de Gaulle ?

Il doit gérer la Guerre d’Algérie. Pour lui ce conflit est un mal nécessaire.

Il accuse le prince de faire une cour éhontée aux sociétés françaises.

Il veut que Monaco soit un protectorat et fasse cesser cette exonération fiscale. Il veut que les Français qui y résident payent des impôts. Et que les impôts perçus soient reversés à la France

« Ce n’est pas une négociation, c’est de l’extorsion »

Mais la Principauté n’a pas d’armée pour résister à de Gaulle.

La Principauté doit affronter l’Agent du trésor de de Gaulle et juge ce colonialisme d’un autre siècle. Le Prince est inquiet. A Monaco, pas d’armée pour résister à de Gaulle

Grace est préoccupée par l’apparente frivolité de la Principauté. Il y est question du bal annuel de la Croix Rouge alors que la Princesse voudrait plutôt que cette dépense soit mise au service de l’Hôpital. Elle affronte un peu trop vertement le débat.

Rainier ne veut pas que sa princesse adopte une attitude tropfranche, trop directe, trop américaine à son goût.:

« Vous êtes à Monaco et les bals ont autant d’importance que l’hôpital »

Grace se rebiffe : « Je ne sais pas si je pourrai passer le reste de ma vie dans un lieu où je ne peux pas être moi-même »

Grace doit choisir: rester aux côtés de Rainier ou reprendre sa carrière.

La princesse se confie au prince qui lui dit qu’elle agisse comme elle l’entend. Elle veut gérer elle-même la situation avant de se décider officiellement.

Mais un communiqué « venu du palais » court-circuite le projet : « la princesse aurait accepté de jouer le rôle de Marny pendant ses vacances d’été ». Hollywood est ébranlé par ce retour.

Nicole Kidman, lumineuse, incarne donc cette princesse tourmentée et partagée tandis que Rainier (Tim Roth) doit se débattre pour trouver une issue à son conflit avec la France.

Et la principauté ?

Rainier et Grace sont en conflit. Il va jusqu’à lui reprocher sa coupe de cheveux trop moderne.

L’union bat de l’aile. Divorce ou non? Ceci n’est plus un conte de fées.

De plus, s’il y avait séparation, Monaco serait perdue.

Les monégasques n’approuvent pas et la rejette. Les ragots vont bon train.

Actrice ou princesse ? Ils ne veulent pas des deux.

Comment va réagir de Gaulle?

Le conflit s’aggrave. C’est le blocus. *

À quelques jours d’une invasion, Rainier se mure dans le silence et la colère et ne veut pas céder :

« Nous sommes la plus ancienne couronne d’Europe (…) Monaco est le symbole de la liberté depuis 1914 »

(De 1793 à 1814 Monaco est donc intégrée à la France, sous le nom de Fort d’Hercule. Elle fait partie des Alpes-Maritimes, puis est rattachée à l’arrondissement de Sanremo)

La fin de la guerre d’Algérie survient. Mais l’Algérie ne veut pas de l’indépendance.

De Gaulle est affaibli. (Attentat contre de Gaulle à Paris)

Il se sert de la famille princière proche pour gagner.

Grace doit absolument choisir son camp. C’est très dur pour elle!

Mais qu’importe, l’amour triomphe toujours sur le Rocher et, comme dans les contes de fées, c’est un bal qui résoudra la crise diplomatique

 

EPILOGUE

« Le véritable amour c’est l’engagement (…) Je veux incarner la principauté… »

Elle va se soumettre à des cours de protocole  et  de maintien rigoureux. Elle devra séduire les monégasques méfiants.

Grace a choisi : elle choisit son prince et sa famille. Elle renonce à Hollywood.

Mais, lui dit Hitchcock : « Veillez toujours à rester dans le champ »

LE BAL DE LA CROIX ROUGE

Au Comité de la Croix Rouge il est décidé de relancer le bal pour le 9 octobre.

Grace ne se « défile » pas cette fois. Elle va s’y préparer avec soin.

Le général de Gaulle est convié. Le monde entier lui a tourné le dos. Le Chef de l’Etat hésite.

La Sœur de Rainier est bannie pour trahison. Mais auparavant son fils qui aurait été complice du Général dans cette affaire, doit mystifier de Gaulle qui, dupé et coincé, va accepter l’invitation.

Mai 1963 signe la fin du blocus.

Au bal Grace a enfin trouvé son véritable rôle.

Elle est « Son Altesse Sérénissime la Princesse Grace de Monaco, Présidente de la Croix Rouge monégasque »

Elle va prononcer un discours magnifique et émouvant dont en voici des bribes :

« Faire la même prière chaque soir (…) La croix rouge est une force du bien  (…) un mariage royal implique de faire des choix  (…) J’ai choisi la maison de Monaco  (…)

Tout peut sembler dérisoire, (…) les Monégasques sont des gens dignes qui aiment et respectent leur petit bout de planète  (…) Face à une tâche qui vous dépasse on doit jouer tous les rôles  (…) Tout ouvre sa place dans le monde et sans le monde  (…)

Aimer et  être aimée sans condition. Ce sera mon conte de fée  (…) 

« Et, dans les années à venir on continuera  à murmurer votre  nom… »

Pas de happy-end pourtant… C’est la vie qui continue.

Durant le bal, La Callas nous enchante de ses merveilleuses notes

 

la callas

BANDE ANNONCE DU FILM

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

Et Grace à la fin du film s’exprime ainsi :

« Je crois en l’amour »

 LE HAPPY-END C’EST CA!

QU’EN PENSE «  LA » CRITIQUE?

Même les Etats-Unis pourront le voir  assure le mercredi Olivier Dahan à la Presse.

Le conflit artistique qui opposait Olivier Dahan à son distributeur américain Harvey Weinstein, est en voie d’être résolu.

Olivier Dahan accusait ce génie du marketing de vouloir « un film commercial, au ras des pâquerettes » et Weinstein refusait de sortir le film dans le montage voulu par Dahan.

« Harvey va sortir cette version-là et s’il y a quelques changements à faire, on les fera ensemble. Il n’y a plus de polémique »,

Les premières critiques pourtant ne sont pas tendres.

« Comment est-il même possible de faire un film ennuyeux à partir d’une histoire riche en ragots croustillants? », s’interroge le Hollywood Reporter, l’une des bibles américaines du cinéma.

« Cannes ouvre avec un biopic royal pire que Diana », le four dans lequel avait tourné Naomi Watts, écrit le Britannique The Guardian, tandis que son compatriote The Telegraph parle de « mélodrame incroyablement idiot ».

En France, le magazine Telerama a vu un « film très premier degré, à la limite de la niaiserie ». Je ne suis pas étonnée !

« Grace » a pourtant tout pour séduire un large public.

Et en tout cas, moi, modeste spectatrice et cinéphile bienveillante j’ai été séduite, émue, enchantée par la beauté et le talent de la star hollywoodienne, du cadre et de la musique. Que demander de plus à un cinéaste.

Les critiques sont glaciales, mais j’assume. J’ai passé un très bon moment.

monaco la nuit

 

C’était « La môme » à Hollywood.

 

MUSIQUE

album film grace-kellyOlivier Dahan en ouverture du Festival de Cannes, l’album « Grace Kelly et La Musique » explore les bandes originales des films d’une icône du cinéma. »Fenêtre sur Cour » d’Hitchcock, « Le Train Sifflera Trois Fois » de Zinnemann ou bien encore « Le Cygne » de Vidor, ces films cultes des années 1950 ont tous été portés par des musiques devenues mythiques aujourd’hui.Sur cet album sorti en janvier dernier (Milan Music), 24 titres intégralement remastérisés permettent de se replonger le temps d’une chanson dans l’univers cinématographique de Grace Kelly, qui fut d’abord la princesse d’Hollywood avant de devenir la princesse de Monaco.L’album « Grace Kelly et La Musique » est notamment disponible au format numérique sur iTunes, au prix de 9,90 euros.

PROPOS DU REALISATEUR SUR LA MUSIQUE

« C’est un processus de création long et compliqué, parce que je me suis pas mal interrogé pour savoir si on en mettait trop ou pas assez. La musique a été composée par Christopher Gunning, et elle comporte également des musiques additionnelles signées Guillaume Roussel. Au début, j’étais parti sur quelque chose d’assez herrmannien, et petit à petit on a changé de direction pour aller vers quelque chose de plus intime et plus moderne. »

LES TITRES
1. Grace of Monaco – Main Title – Guillaume Roussel(3:26)
2. Alarmed by the Press (2:35)3. Grace Being Trained (1:52)4. O Mio Babbino Caro – Gianni Schicchi – Giacomo Puccini, Performed by Maria
Callas, Philharmonia Orchestra, Tullio Serafin (2:31)5. Committee Meeting – And Grace Goes to Paris! (1:37)6. Gymnopedie No. 3 – Erik Satie, Performed by Orchestre du Capitole de
Toulouse, Michel Plasson (4:09)7. Grace Riding (1:20)8. Grace Practising (1:59)9. European Summit (0:52)10. Collation – Guillaume Roussel (0:56)11. La Wally – Ebben?…Ne Andro Lontana – Aldredo Catalini – Performed by Maria Callas, Philharmonia Orchestra, Tullio Serafin (4:47)
12. Night – Guillaume Roussel (1:17) 13. Hitch – Guillaume Roussel (2:08)
14. Valse triste, Op. 44 – Jean Sibelius – Performed by The Estonian National Symphony Orchestra, Paavo Järvi (4:44)
15. Rainier Lashes out, and Grace Seeks Tucker’s Advice (2:39)
16. Grace Drives to Tucker (0:30)
17. Border Control – Fernandez with Rainier (2:02)
18. Grace in Paris and De Gaulle’s Deliberations (1:16)
19. Ancient Monaco (1:05)
20. Grace’s Speech (3:18)
21. Miserere – Trinity College Choir, Cambridge (8:15)
22. Time Flows Like Tears – Fox (3:22)L’interprète au piano est Ludovico Einaudi, la musique est Divenire

J’ai adoré la musique de fin.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

BO du film

RAPPEL HISTORIQUE

Document INA

fichier pdf La crise franco-monegasque

Ndlr: j’ai eu beaucoup de mal a écrire cet article. J’ai rencontré des problèmes avec  l’éditeur de texte du blog: il y manque des boutons. pas de choix d’écriture, de couleur, de taille, mise en page difficile etc… Pardonnez-moi pour ces petites imperfections.  J’espère que cela se règlera.

Publié dans ENO, Festival de Cannes | Pas de Commentaires »

 

Fac Verte Lyon |
A.P.E Ecole Léonard de Vinci |
L'ancre mouillée |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vivre à Portivy
| Au coeur du Coeur
| Virade de l'Espoir de ...