Hommmage à Jean d’Ormesson

Posté par ENO filles le 8 décembre 2017

 

« Et moi qui m’imaginais devoir vivre pour toujours, qu’est-ce que je deviens ? »

« La mort est la fin et le couronnement de toute une vie »

A méditer!

JEAN D'ORMESSON

Hommage national pour Jean d’Ormesson et Hommage Populaire pour Johnny. Les termes sont bien définis et je remercie notre Président d’avoir fait la différence. Les deux types de cérémonies sont réservées à des personnalités qui ont marqué le pays ou des militaires tombés pour la France

L’hommage national diffère des obsèques nationales, ces dernières relevant d’un décret du président et étant exclusivement à la charge de l’État.

Un hommage national a été rendu à des personnalités politiques comme Michel Rocard en 2016, à Simone Veil cette année, à Aimé Césaire en Martinique en 2008.

Parmi les écrivains y ont eu droit Victor Hugo, Pierre Loti, Maurice Barrès, Paul Valéry et Colette.

Hommage national à la chanteuse noire Joséphine Baker, somptueuse meneuse de revue, mais cet hommage lui avait était rendu pour sa lutte contre le racisme et en faveur de l’enfance qui lui avait valu bien des incompréhensions et bien des déboires.

Le 15 avril 1975, ses obsèques ont également eu lieu en l’église de la Madeleine.  De nombreuses personnalités et un public fidèle étaient présents pour lui rendre hommage.

Obsèques Joséphine Baker

Il y a eu également la chanteuse Édith Piaf en octobre 1963, dont la disparition s’est télescopée avec celle de l’académicien Jean Cocteau.

L’histoire se répète avec le décès de Jean d’Ormesson qui a précédé de quelques heures la disparition de «l’idole des jeunes» Johnny Hallyday

Et pourtant il avait évoqué avec justesse cette situation dans une interview du Figaro.

ECOUTEZ-LE!

Mais différence ne fait pas classement. Tous deux ont marqués nos vies. Tous deux resteront des légendes du patrimoine français. Nous ne les oublierons pas.

Certes, depuis l’annonce de leur départ, l’image de  Johnny a envahi nos écrans et c’était un plaisir de revoir toutes ces images, d’entendre toutes ces musiques qui nous ont transportées  avec émotion vers toutes les périodes  de notre vie.

On aurait pu penser que notre géant de la littérature avait été un peu oublié. J’en ai été un peu choquée.

Jean d’Ormesson, dont tout le monde a entendu parler en raison de son incontournable  présence médiatique n’est pas aussi connu du public. Peut-être son départ donnera-t-il envie à certains de se pencher sur ces écrits remarquables.

C’est en 1971 que débute réellement sa carrière littéraire, avec la parution de « La Gloire de l’Empire », Grand prix du roman de l’Académie française

Académicien, il n’oublie pas son statut de directeur du  journal Le Figaro.

Il aspire à un monde « traditionnellement moderne » et il insuffle à ses écrits un peu de lui. C’est ce qui en fait leur charme. 

Mais, s’il aime parler de lui-même il n’oublie pas à travers cette analyse de transmettre à la nouvelle génération ses réflexions philosophiques.

Et c’est ce que j’apprécie le plus dans son œuvre. C’est ce que je recherche dans mes lectures.

Aujourd’hui lui sera rendu un l’hommage national rendu à l’ Académicien sera présidé par Emmanuel Macron dans la cour d’honneur des Invalides, sera précédé par une messe célébrée à 10h30 en la cathédrale Saint-Louis des Invalides.

Une cérémonie à suivre en direct sur France TV à partir de midi. C’est l’académicien Jean-Marie Rouart qui prononcera l’éloge de son ami disparu.

Parmi les invités figureront deux anciens président de la République: Nicolas Sarkozy – qui a dit pleurer «un ami» – et François Hollande – qui l’avait élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d’honneur.

La dépouille de Jean d’Ormesson sera incinérée «plus tard» dans l’intimité.

Le romancier, qui est décédé dans la nuit de lundi à mardi d’une crise cardiaque à son domicile de Neuilly-sur-Seine, était l’archétype, le modèle parfait de l’écrivain à la française, charmant et charmeur, intelligent et cultivé, brillant et modeste à la fois.

Homme brillant, espiègle, volontiers séducteur derrière son regard bleu malicieux, l’ancien directeur du Figaro restera comme l’un des plus grands écrivains populaires français.

«J’ai écrit mon premier roman pour plaire à une fille»

JEAN D'ORMESSON

Chacune de ses formules faisait écho et école pour et en chacun de nous.

En voici une:

«Une beauté pour toujours. Tout passe. Tout finit. Tout disparaît. Et moi qui m’imaginais devoir vivre pour toujours, qu’est-ce que je deviens ? » Jean d’Ormesson

EN ECOUTER PLUS

 « En fait, il est toujours là et restera parmi nous avec ses merveilleux livres», confiait jeudi à l’AFP sa fille, l’éditrice Héloïse d’Ormesson. Il en a écrit plus d’une quarantaine.

QUELQUES EXTRAITS DE SA PROLIFIQUE BIBLIOGRAPHIE

En 2003, « C’était bien » raconte la vie de l’auteur et anticipe même sa mort.

En 2005, avec « Une fête en larme », il tente l’originalité et, toujours en se mettant en scène, il se met à raconter son roman idéal à un journaliste.
En 2006, il se laisse aller et publie « La Création du monde », roman d’un nouveau genre pour lui et très attendu par la critique littéraire.
En 2007 paraît son nouveau roman « Odeur du temps » aux éditions Héloïse d’Ormesson, maison dirigée par sa fille.
En 2009, il publie coup sur coup deux ouvrages, « L’Enfant qui attendait un train », un album jeunesse, et « Saveur du temps », le deuxième tome de ses chroniques au Figaro.
En 2012, il joue le rôle du Président de la République au côté de Catherine Frot dans « Les délices du palais » de Christian Vincent. Il m’a fait presque aimer ce Président (ndlr)
En 2013, «Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit»

Il évoque son cancer de la vessie qui lui a coûté 8 mois de souffrances et de séjours à l’hôpital mais dont il est en rémission.

En 2014, épuisé par la maladie, il sort tout de même un nouveau roman « Comme un chant d’espérance ».
En 2016, « Je dirai malgré tout que cette vie fut belle » et le petit manuel « Guide des égarés », un titre emprunté à Maimonide, qui lui permet en vingt-neuf chapitres de revenir sur ses thèmes de prédilection.

J’en retiens deux, parmi mes dernières lectures.

«Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit» et « Je dirai malgré tout que cette vie fut belle »

Il s’en va à 92 ans.

 A REGARDER

Jean d’Ormesson, les cinq vies d’un Immortel Par Margaux Lannuzel (EUROPE 1 )

 

12h50 La cérémonie est maintenant terminée

Le Président Emmanuel Macron a pris la parole et la Marseillaise a retenti lors de la cérémonie d’hommage national dans la cour d’honneur des Invalides

Magnifique discours!

Je suis bouleversée par votre discours, Monsieur le Président.

À la hauteur du personnage et de votre rang et de votre fonction!
Bravo ! Vous démontrez ici vos liens et votre réel amour des belles lettres et votre aisance avec les mots. C’est plus qu’un flirt avec la littérature.
Avec ce discours vous avez touché mon cœur d’amoureuse des mots et aujourd’hui d’électrice.
Je n’ai pas voté pour vous. Je n’avais pas confiance.
Si ce discours avait eu lieu avant, je crois que j’aurais tenté l’aventure.
Quand on est capable de prononcer de tels mots avec tellement d’empathie, de justesse et d’humanité, on est capable de bien plus que cela, on est certainement capable de diriger un pays. Ne nous décevez pas. Vous savez manier les mots. Saurez-vous aussi bien manier l’avenir de notre pays?

« Il faut à  la fois rechercher et mépriser les honneurs ». Cette phrase est aussi valable pour vous. J’adhère!

Pour terminer votre éloge, Monsieur le président, vous avez déposé ce crayon des enchantements comme le nommait Jean d’Ormesson. C’était le geste le plus charmant et le plus symbolique pour ponctuer votre discours.

Jean d’Ormesson aurait aimé !

 JEAN D'ORMESSON CEREMONIE

 photos prises sur mon Téléviseur.

 

Rendez-vous sur place ou devant vos écrans dans une demi-heure!

 SUIVEZ EN LIVE

A LIRE

Jean d’Ormesson et Johnny Hallyday, deux numéros exceptionnels de Paris Match

PARIS MATCH JEAN D'ORMESSON ET JOHNNY HALLYDAY

 

A SUIVRE

La France rendra samedi un «hommage populaire» à l’interprète de «Que je t’aime».

 

Vous y serez conviés.

 

 

Une Réponse à “Hommmage à Jean d’Ormesson”

  1. ENO filles dit :

    Lien vers l’article du 11 décembre 2017

    Hommage à Jean d’Ormesson – discours du Président Macron
    Intégralité du discours du Président Emmanuel Macron.
    http://ecolenormaledinstitutricesdoran10.unblog.fr/2017/12/11/hommage-a-jean-dormesson-discours-du-president-macron/

    Dernière publication sur ECOLE NORMALE DE FILLES D'ORAN VOLET 1 : article supprimé

Laisser un commentaire

 

Fac Verte Lyon |
A.P.E Ecole Léonard de Vinci |
L'ancre mouillée |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vivre à Portivy
| Au coeur du Coeur
| Virade de l'Espoir de ...