Space Oddity. David Bowie was

Posté par ENO filles le 12 janvier 2016

Portrait de David Bowie 

Le monde du spectacle est en deuil. L’hécatombe de janvier 2016 continue.

David Bowie (nom de scène de David Robert Jones), chanteur, compositeur, producteur de disques et acteur britannique, né le 8 janvier 1947 à Londres, dans le quartier de Brixton, est mort à l’âge de 69 ans, ce 10 janvier 2016 à New York des suites d’un cancer… encore un.

L’icône de la pop et de la mode laisse derrière lui des millions de fans orphelins ! Pour rendre hommage à cet artiste inclassable, « Femmes Plus » revient en images sur ses looks improbables qui ont fait de lui une star mondialement adulée. Cliquez ici

L’annonce de la mort de David Bowie a fait réagir de nombreuses stars!

Paul McCartney, Christine and the Queens, Alizée… de nombreux artistes ont tenu à lui rendre hommage en photo. Découvrez les photos les plus touchantes.

En 1982 David Bowie est très présent dans notre vie de famille,

de par l’engouement que lui voue ma fille de 16 ans à cette période.

Le look suit.

 

1982

 

Nous étions très documentés sur la star de la Pop. Sa musique avait envahi notre espace. Et tout le monde se prêtait au jeu.

Avec « Space Oddity », c’est mon fils de 10 ans, passionné d’espace, qui se lance.

 

Space Oddity

 

David Bowie 1984 dessin au crayon de Paule

Mon hommage à l’artiste: ce portrait au crayon que j’avais réalisé alors pour elle.

 

Et le petit montage photo d’une rencontre improbable entre elle et l’artiste. Mais je ne l’ai pas retrouvé.

Mais qui était David Bowie ?

On le surnommait l’homme aux mille visages. Il dérange, il provoque, mais il fascine. Il estincontournable.

On le dit « inclassable » : En musique il anticipe et traverse les évolutions artistiques de notre époque avec aisance et sans tabous. Boulimique et inépuisable, il  puise dans toutes les disciplines artistiques. Rien ne lui fait peur. Il ose tout. Son look suit cette évolution incroyable

En affaire, il sait faire :

« Un business qui marche est le meilleur art qui soit« 

Et s’il est facile de vendre le talent, il n’est pas si facile de se vendre.

David Bowie fut un grand businessman.

Je vous invite à regarder ce diaporama

que j’avais créé en 2013 et qui dormait depuis

dans mon PC.

 

 Bowie aux mille visages

 

Expositions

« Nothing has changed by Bowie »

La Philharmonie de Paris consacre sa première exposition à David Bowie. Présentée au Victoria & Albert Museum de Londres en 2013, celle-ci sillonne la planète avec un succès retentissantArt. Evene. Le Figaro

 

« David Bowie is »

A Paris du 3 mars 2015 au 31 mai 2015

A un moment j’avais envisagé de m’y rendre mais c’est toujours un peu compliqué pour moi d’organiser ce type de voyage.

« Après son immense succès londonien, l’exposition « David Bowie is » est présentée dans une version légèrement remaniée à Paris en mars 2015 pour l’ouverture de la Philharmonie de Paris. Qu’il s’agisse du glam rock, du funk ou de la soul, du disco ou de l’électro, David Bowie endosse tous les genres avec une longueur d’avance. De « Major Tom » à « Ziggy Stardust », d’ « Aladdin Sane » à « Halloween Jack », David Bowie, fasciné par les avant-gardes, s’invente, se métamorphose et exhibe son corps devenu spectacle. Londres, New York, en passant par Berlin : sa géographie musicale anticipe et traverse les évolutions artistiques de notre histoire récente. 

C’est cet itinéraire riche et fascinant que l’exposition se propose de retracer.

Provenant essentiellement des archives de David Bowie, les documents visuels ou sonores inédits, photographies et films, costumes, éléments scéniques, manuscrits, dessins et instruments témoignent du parcours hors normes et de l’influence sur la culture populaire d’un artiste unique et « inclassable » et font de l’exposition une véritable expérience visuelle et sonore, réalisée en partenariat avec Sennheiser. » Doc. Evene- Le Figaro 

Selon  Olivier Nuc pour Le Figaroscope :

« Pour cette ambitieuse exposition, 300 objets ont été sélectionnés par les commissaires Victoria Broackes et Geoffrey Marsh, parmi les 75 000 stockés dans les archives personnelles de l’artiste.

Manuscrits de chansons, costumes, photographies, studio reconstitué, films, clips et décors racontent une carrière spectaculaire.

La première partie de l’expo montre la construction mentale et culturelle de David Jones. Influencé par son demi-frère Terry, le jeune homme absorbe aussi le jazz et le rock’n'roll venus d’Amérique.

 À 18 ans, en 1965, Jones devient Bowie : la lettre en attestant officiellement est présentée.

L’histoire s’accélère. Gilbert & George, Andy Warhol et Stanley Kubrick qui lui inspire « Space Oddity », son premier tube, imprègnent le travail du jeune homme.

Diffusé sur un écran géant, le passage de Bowie dans « Top of the Pops », le 6 juillet 1972, est le moment où l’exposition bascule, comme la carrière du chanteur : l’Angleterre découvre cette créature ultra sexuée et ambiguë.

La suite du parcours montre avec quelle virtuosité l’artiste se renouvellera sans cesse.

Des écrits de Tristan Tzara aux toiles de Sonia Delaunay en passant par la méthode du cut-up chère à l’écrivain William Burroughs, Bowie puise dans des disciplines nobles la matière de chansons populaires et consigne ses textes dans des cahiers, avec une écrite de petit garçon appliqué.

L’apport de Bowie à la vidéo musicale, indéniable, est résumé par des clips sidérants de modernité.

La section finale, elle, offre quelques-unes des plus belles performances scéniques de Bowie. » 

Biographie de David Bowie

Date de naissance : 8 Janvier 1947
Adolescent, David Robert Jones suit des cours de théâtre et de mime, tout en apprenant à jouer de divers instruments. Tout au long de sa carrière, Bowie mêlera intimement ces deux genres, créant des personnages pour théâtraliser sa musique.

Son parcours débute en 1965, son premier succès sera ‘Space Oddity’ en 1969.

L’éclosion d’un artiste majeur survient avec Hunky Dory en 1971, initiant le mouvement glam et préfigurant l’incroyable déferlante Ziggy Stardust, qui revisite le rock avec panache.

La personnalité de sa création sera si écrasante que Bowie y mettra fin en 1973 et se lancera dans de nouvelles perspectives musicales : le disco soul Station to Station, la préfiguration de la new wave avec la fameuse trilogie berlinoise : Low et Heroes, 1977.

Les années 1980 seront synonymes d’un grand passage à vide sur le plan musical et paradoxalement un grand succès commercial.

Entre-temps, il multiplie les rôles au cinéma Furyo.

Son grand retour survient avec les années 1990 avec Outside et ne se démentira pas ensuite, marquant un chemin artistique à la qualité et à la longévité exceptionnelles.

En 2003, il signe Reality. Il mettra dix ans à enregistrer un nouvel album studio, ce sera The Next Day en 2013.

Entre temps, David Bowie prête sa voix à quelques personnages de dessins animés. 

Son dernier et 26ème album, Blackstar, sort le 8 janvier 2016, le jour de son anniversaire. ,

Deux jours plus tard, le chanteur iconoclaste David Bowie, décède à l’âge de 69 ans, des suites d’un cancer contre lequel il se battait depuis 18 mois. 

 

David Bowie au Festival de Cannes

Une grosse bourde pour une faute de frappe, un malentendu cocasse, un peu de flemme… Il fait l’objet de l’une des anecdotes les plus étonnantes autour du plus grand festival de films au monde.

C’était en 1983. David Bowie est à l’affiche de « Furyo« , le film de Ōshima Nagisa, en compétition officielle. Quelques heures avant le palmarès, une fuite laisse entendre que « le film japonais » aura la Palme d’or. L’équipe d’Ōshima, dit-on, sable déjà le champagne, oubliant qu’un autre film japonais figure dans la sélection. Et ce sera « La Ballade de Narayama » de Shōhei Imamura qui sera récompensé ce soir-là…
Presque 10 ans plus tard, en 1992, le même Bowie et Chris Isaak ont tous deux un rôle dans le film de David Lynch  »Twin Peaks, Fire Walks With Me« .

Lors de la soirée organisée autour du film, ils doivent donner un concert commun… Croit-on du moins, car en lieu et place de Bowie et Isaak, les convives auront droit à un concert de… Pow woW.

Bowie en quelques citations

Esthétique, musique, célébrité… citations de David Bowie

Impossible de réduire un homme à quelques citations, encore moins un artiste total comme David Bowie. Mais on a tenté d’en retrouver les plus intéressantes.

 « Je pense que nous aimons tous les cheveux longs et nous ne voyons pas pourquoi nous devrions être persécutés pour cela. »

En 1964, David Jones a 17 ans et va sur le plateau de la BBC pour défendre ses choix esthétiques, en tant que président de The Society for the Prevention of Cruelty to Long-Haired Men (Société pour la prévention de la cruauté envers les hommes aux cheveux longs).

 « Vous savez comment j’ai connu Iggy et Lou Reed ? C’était à une fête de RCA au Max’s Kansas City à New York et on m’a présenté à Lou. Il a immédiatement commencé à me raconter une histoire sur un mec qui s’injectait de la drogue par le front – typique de Lou. Et alors apparaît ce petit mec marrant, tout loqueteux avec les dents cassées et Lou dit : “Ne lui parle pas, c’est un junkie.” C’était Iggy. On ne pouvait s’empêcher de l’aimer, il était si vulnérable. »

 

Interview au magazine de musique britannique Disc en 1973.

 « Non seulement je faisais une reprise d’une chanson du Velvet avant tout le monde, mais en plus je la faisais avant que l’album du Velvet  sorte. »

Extrait d’un article de Libération dans lequel Bowie raconte l’impact qu’a eu le Velvet Underground lorsqu’il l’a écouté pour la première fois.

 

img1

 

« J’aime le rock’n’roll. Tout ce que j’ai dit jusqu’ici à ce propos était faux. Je l’aime. Je l’aime parce que c’est rempli de menteurs. Jamais dans ma vie je n’ai été dans un milieu où je pouvais dire autant de bobards et m’amuser tellement en le faisant. »

 

Interview au magazine de musique américain Circus en 1976.

« J’essayais pratiquement tout. Et je crois avoir fait à peu près tout ce qu’il est possible de faire, à part les choses vraiment dangereuses, comme être un explorateur. Mais tout ce que la culture occidentale a à offrir, je l’ai vécu. »

 

 

img2

Bowie au festival de Cannes en 1978. (AFP)

 

Interview au journal britannique The Telegraph en 1996.

« Je suppose qu’en tant qu’artiste, il ne s’est pas toujours agi pour moi d’exprimer mon travail. Je voulais vraiment, plus que tout, contribuer d’une façon ou d’une autre à la culture dans laquelle je vivais. »

 

Interview au magazine GQ en 2002.

« J’ai l’impression d’avoir invariablement écrit sur les mêmes sujets depuis 35 ou 40 ans. Il n’y a eu que peu de place pour le changement avec moi. Tout n’est que découragement, désespoir, peur, isolement, abandon. »

 

Interview à la BBC en 2002. Bowie en 2002 ( AFP / MARTIN BUREAU)

« Je savais ce que je voulais être, à savoir un auteur-compositeur et un interprète, et je sentais que l’on me résumait désormais à cette bisexualité et pour très longtemps. L’Amérique est très puritaine et je pense que ça m’a empêché de faire beaucoup de choses. »

img3

 

Interview au magazine Blender en 2002.

« La célébrité, en soi, ne vous donne bien sûr le droit à rien d’autre qu’à une bonne table dans un restaurant. Cela doit être assez connu aujourd’hui. Je suis stupéfait par le postulat que la célébrité doit être l’alpha et l’oméga, et tous ces jeunes gens que l’on veut imposer au public et que l’on a convaincu que tout est permis pour devenir célèbre. C’est une triste situation. Ma génération était peut-être arrogante et ambitieuse, mais je pense que l’idée était que si on faisait quelque chose de vraiment bien, on deviendrait célèbre. Aujourd’hui, il faut tout faire pour être célèbre, ce qui n’est pas du tout la même chose. Et beaucoup d’entre eux se retrouveront avec ce sentiment de vide en eux. »

Extrait d’un entretien au magazine Performing Songwriter en 2003.

« Je ne sais pas où j’irai à partir d’ici, mais je vous promets que ça ne sera pas ennuyeux

Sur scène lors du concert

au Madison Square Garden pour ses 50 ans en 1998.

 

img4

 

 

 

David Bowie sur YouTube

Et quelques-uns de ses succès:

TINA TURNER ET DAVID BOWIE – TONIGHT

Image de prévisualisation YouTube

QUEEN ANNIE LENNOX ET DAVID BOWIE

Image de prévisualisation YouTube

QUEEN & DAVID BOWIE – UNDER PRESSURE

Image de prévisualisation YouTube

MODERN LOVE

David Bowie & Mick Jagger – Dancing In The Street

Image de prévisualisation YouTube

CHANGES

Image de prévisualisation YouTube

THE STARS

Image de prévisualisation YouTube

MOONAGE DAYDREAM

Image de prévisualisation YouTube

THE MAN WHO SOLD THE WORLD

Image de prévisualisation YouTube

VALENTINE’S DAY

Image de prévisualisation YouTube

REBEL REBEL

Image de prévisualisation YouTube

ABSOLUTE BEGINNER

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

BLUE JEAN

Image de prévisualisation YouTube

CHINA GIRL

Image de prévisualisation YouTube

ASHES TO ASHES

Image de prévisualisation YouTube

HEROES

Image de prévisualisation YouTube

LIFE TO MARS

(j’adore)

Image de prévisualisation YouTube

SPACE ODDITY

Image de prévisualisation YouTube

LET’S DANCE

https://www.youtube.com/watch?v=OyVjdQXNs9s">Space Oddity. David Bowie was dans David Bowiehttps://www.youtube.com/watch?v=OyVjdQXNs9s/0.jpg" alt="Image de prévisualisation YouTube" />

BLACKSTAR

Image de prévisualisation YouTube

et pour finir

SUR LE PORT D’AMSTERDM

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Fac Verte Lyon |
A.P.E Ecole Léonard de Vinci |
L'ancre mouillée |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vivre à Portivy
| Au coeur du Coeur
| Virade de l'Espoir de ...