Adieu Michel Galabru

Posté par ENO filles le 5 janvier 2016

 

Michel Galabru est mort « dans son sommeil » à 93 ans, hier, lundi 4 janvier 2016.

Encore un artiste qui s’en va. Remarquable par son talent, son tempérament bien trempé et son physique truculent, mais aussi par sa modestie.

Il a mis du temps à devenir la star que tout le monde connaissait.

En 1977, il reçoit le César du meilleur acteur pour son rôle dans Le Juge et l’Assassin, de Bertrand Tavernier.

Depuis les années 90, il avait fortement réduit ses apparitions sur grand écran pour se consacrer à la scène. 

 

au CINEMA on le voyait plutôt dans des seconds rôles et même dans ce qu’on appelait les « utilités ». Ce n’est que plus tard qu’il deviendra  et restera l’un des monstres sacrés de la comédie en France.

Je me souviens de lui dans SUBWAY

Image de prévisualisation YouTube

dans le rôle d’un commissaire tenace. On le trouve un peu partout dans le cinéma mais Michel Galabru en « Gerber « , aux côtés de Louis de Funès ou encore Jean Lefebvre a rendu célèbre la compagnie de gendarmerie de Saint-Tropez.

le gendarme de saint tropez

 

Image de prévisualisation YouTube

 

MERLUSSE

J’ai eu la chance de le voir en action au cours du casting de la pièce MERLUSSE jouée en 1995 au Festival d’Aubagne, casting qui s’est déroulé dans la salle de jeu de mon école maternelle à Toulon, le réalisateur de la pièce et son épouse comédienne,  Daniel et Chantal Mesini faisant partie  de mes parents d’élèves.

Pièce écrite par Marcel Pagnol
Mise en scène de Daniel Mesini, assisté de Chantal Mesini
Présentée en 1995 au Festival d’Aubagne

Merlusse

J’adore l’univers de Pagnol, Marcel Pagnol l’enfant d’ Aubagne, né le 28 février 1895,  et Michel Galabru avec son accent, sa bonhomie bourrue et bon enfant en est l’un des plus beaux exemples avec Fernandel et bien d’autres encore qui ont envahi mon enfance.

J’ai assisté à la représentation et j’avais du mal à reconnaître ces enfants que j’avais vus tellement bloqués et intimidés au départ. Je les ai vus  s’épanouir et se révéler au contact stimulant de ce grand acteur. Et le résultat était bluffant.

Il a ensuite été diffusé sur FR3 dans « Au théâtre ce soir »

J’ai trouvé sur YouTube, un petite vidéo qui vous donnera une idée.

 Image de prévisualisation YouTube

Merlusse est le surveillant redoutable du Grand Lycée de Marseille. Aussi peu aimable que repoussant, il attend une promotion qu’on lui refuse, lui préférant un postulant plus convenable.

À la veille des vacances de Noël, tous les enseignants partent dans leurs familles, seuls restent au pensionnat Merlusse et une petite cohorte d’oubliés de Noël, des enfants sans famille,  qu’il est chargé d’encadrer et qui sont horrifiés à l’idée de passer les vacances avec le monstre.

… Mais rien ne se passera comme prévu pour personne ! Celui-ci cependant prend sur ses économies pour leur faire secrètement quelques menus cadeaux et les enfants se rendent compte que c’est un homme au bon cœur et lui font en retour des cadeaux de valeur matérielle dérisoire certes mais qui sont autant de preuves d’amitié

C’est ainsi que la vie complote avec bonheur pourque les êtres apprennent à se découvrir, à se comprendre et à s’aimer. C’est encore un peu la Magie de Noël.

 

POUR LE PLAISIR

Bienvenue chez les ch’tis – Extrait 2 – Nord

Image de prévisualisation YouTube

SA VIE – Extraits de l’Express

Dans l’Express, Le réalisateur Jean-Pierre Mocky ne tarit pas d’éloges sur Michel Galabru, monument du cinéma français, décédé à 93 ans.  

« Un homme formidable ». Ce monument du cinéma français, dernier représentant de la génération De Funès, a tourné six fois avec le réalisateur , notamment dans trois films, La Bourse et la vie en 1965, Un linceul n’a pas de poches en 1974, et L’Ibis rouge en 1975. 

Très affecté par la disparition de l’acteur, Jean-Pierre Mocky confie ses souvenirs à L’Express, la mort de l’acteur symbolisant selon lui « la disparition d’une époque, celle de Guitry, Raimu, Fernandel, Bourvil, Serrault… »  

 » Fils d’un professeur à l’École des Ponts et Chaussées, baccalauréat en poche, il s’inscrit au Conservatoire national d’art dramatique de Paris, dont il ressort avec deux premiers prix. C’est en 1950 qu’il intègre la Comédie Française, où il y joue les classiques – Molière, Marivaux, Feydeau, Courteline – avant de quitter l’institution en 1958. 

Il triomphe alors dans des oeuvres du répertoire et surtout du théâtre de boulevard. Parmi ses principaux succès, on peut citer La claque (André Roussin), L’entourloupe et Monsieur Amédée (Alain Reynaud-Fourton) », mais aussi La femme du boulanger (Marcel Pagnol), Don Juan ou Le bourgeois gentilhomme (Molière). En 2008, il obtient à 85 ans le premier Molière de sa carrière pour son rôle dans Les chaussettes opus 124, où il interprète avec génie un vieil acteur cabot qui tente un come-back. 

Près de 200 films à son actif

Pas toujours des chefs-d’œuvres, mais  » faut bien manger! »

Parallèlement, il mène une carrière au cinéma, à partir de 1951. Il fait ses débuts dans Ma femme, ma vache et moi (Jean-Devaivre).

Son interprétation de l’adjudant Gerber dans la série des Gendarmes le fait connaître à partir de 1964 d’un très large public. 

Il tournera également avec Georges Lautner, Michel Audiard, Claude Zidi ou encore Pierre Tchernia. Acteur prolifique, Michel Galabru aura joué au total dans près de 200 films, mémorables ou non, dans lesquels il fut tantôt dirigé par Jean-Pierre Mocky, Luigi Commencini, Bertrand Blier ou Costa-Gavras (…) Michel Galabru portera à jamais dans le coeur des Français l’uniforme singulier d’un humour tendre et populaire. Immense comédien (…) Marié à deux reprises et père de trois enfants, Michel Galabru avait publié en 1996 un livre de souvenirs, Je l’ai perdue au 18.

Le public français aura perdu, lui, Michel Galabru un 4. 

Michel Galabru a fait une curieuse carrière. Au cinéma, il restera comme un grand acteur comique. Son rôle dans Les Gendarmes de Saint-Tropez dominera sa filmographie. Mais sa véritable carrière, c’est au théâtre qu’il faut la chercher.
Christophe Barbier vous donnera tout les qualificatifs appropriés sur l’artiste.

LIENS UTILES (entre autres)

Forum Marcel Pagnol

Les gendarmes de Saint-Tropez

SALUT L'ARTISTE

2 Réponses à “Adieu Michel Galabru”

  1. Bernard dit :

    J’ai vu et enregistré hier lundi, sur A2, la pièce de théâtre « la Femme du Boulanger » avec M.Galabru dans le rôle principal.

    UN régal d’humour et de comédie !!!

    Salut l’Artiste, comme on dit …

  2. Marylore ECK dit :

    oui, les pertes sont nombreuses ces jours-ci ….Merci pour ce partage très bien documenté !

Répondre à Marylore ECK Annuler la réponse.

 

Fac Verte Lyon |
A.P.E Ecole Léonard de Vinci |
L'ancre mouillée |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vivre à Portivy
| Au coeur du Coeur
| Virade de l'Espoir de ...