Lyon, le Musée des Confluences

Posté par ENO filles le 16 février 2015

« Saby » la Lyonnaise nous régale une fois de plus de ses reportages aussi beaux que spirituels. Je vous invite donc à découvrir, comme je l’ai fait ce magnifique lieu culturel à l’architecture résolument contemporaine mais qui n’est pas sans me rappeler ceux que j’ai visités avec Germaine aux Etats-Unis.

Lyon : Musée des Confluences

« Nous avons décidé d’oublier la polémique au sujet de son prix (près de 290 millions d’euros sans compter le prix du terrain…), des cinq    années de retard de construction (sur des alluvions et à l’emplacement d’une ancienne usine à gaz : il a fallu combler et dépolluer !), du coût élevé de son entretien et de l’aberration de sa    situation (à proximité de l’autoroute, avec peu de recul pour admirer son imposante architecture), et d’aller visiter ce tout nouveau musée qui se veut très ambitieux.

Pour lire la suite cliquez ici« 

Plus d’infos

L’architecture

« Musée des Confluences : un croquis prend vie »

Conçue par l’agence autrichienne Coop Himmelb(l)au Wolf D. Prix & Partner, l’architecture suggère l’infinie diversité des connaissances et la pluralité des vocations d’un espace mixte, un lieu de découverte, d’émerveillement, de partage des savoirs dédié à tous les publics.

Réputée dans le monde entier pour ses bâtiments à l’architecture déconstruite. Parmi les références de l’agence figurent the BMW Welt museum (Munich, Allemagne), the Akron Art museum (Ohio, États-Unis), the House of Music II (Alborg, Danemark) ou encore le futur siège de la Banque Centrale Européenne (Francfort, Allemagne) en cours de construction. Il s’agit de leur première réalisation en France.

Le lieu symbolique d’implantation appelait un geste architectural fort ; d’où l’idée de CoopHimmelb(l)au de répondre au projet culturel du musée par la combinaison de trois unités architecturales : le Cristal, le Nuage et le Socle.

le socle

D’une surface de 8 700 m², le socle est la partie en béton sur laquelle reposent le Cristal et le Nuage. 14 poteaux monumentaux et 3 piles principales supportent les 6 000 tonnes du Nuage. Conçu sur deux niveaux semi-enterrés, il comprend les 2 auditoriums, l’accueil des groupes, les espaces privatisables, ainsi que les espaces techniques du musée (réserves, ateliers, etc.).

le cristal

Dédié à l’entrée du public et à la circulation des visiteurs sur une surface de 1 900 m², le critstal est principalement réalisé avec du verre. Sous ses 40 mètres de verrière, c’est le lieu des rencontres et des échanges, et qui permet d’accéder au Nuage. Tour de force architectural : le puits de gravité sert d’appui central pour soutenir les structures métalliques et stabilise le Cristal. Été comme hiver, l’espace est tempéré par les brise-soleil et le plancher chauffant/rafraîchissant.

le nuage

Le nuage, d’une surface 10 900 m2, abrite l’ensemble des salles d’exposition, il est composé de quatre niveaux : — Niveau 1 : espaces dédiés aux expositions temporaires, Muséolab. — Niveau 2 : espaces dédiés aux expositions permanentes, ateliers pédagogiques. — Niveau 3 : administration et espaces privatisables. — Niveau 4 : terrasse et café. Cette partie est constituée d’une structure métallique et d’un revêtement métallique inox.

le jardin

Le jardin public, dessiné par Coop Himmelb(l)au, accessible à tous et permet un lien unique au confluent du Rhône et de la Saône. Il alterne des zones de repos, de végétation et de promenade.

Laisser un commentaire

 

Fac Verte Lyon |
A.P.E Ecole Léonard de Vinci |
L'ancre mouillée |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vivre à Portivy
| Au coeur du Coeur
| Virade de l'Espoir de ...