• Accueil
  • > Espace
  • > Rosetta, Philaé… et Tchouri, une première dans l’histoire spatiale

Rosetta, Philaé… et Tchouri, une première dans l’histoire spatiale

Posté par ENO filles le 12 novembre 2014

 

 

Et si on remontait …

aux origines du Big Bang

Et si la réponse à nos questions existentielles se trouvait à 500 millions de kilomètres de chez nous ? En sondant le sol de la comète grâce au robot Philae, les scientifiques espèrent retrouver les macromolécules de carbone qui ont «ensemencé» les océans de la Terre juste après la formation du sytème solaire. C’était il y a 4,6 milliards d’années…

Philae

 

L’Agence spatiale européenne n’a pas choisi la facilité pour cette première dans l’histoire de l’exploration spatiale, comparable pour certains scientifiques aux atterrissages des Viking sur Mars en 1976, « en territoire inconnu ».

C’est une « première historique » : il s’agit de poser Philae, à la surface de la très peu hospitalière comète « Tchouri »  de son vrai nom : Tchourioumov-Guérassimenko,

Tchoury

une planète très peu « coopérative »

à la forme torturée et au relief accidenté, dont la nature même du sol reste encore inconnue à ce jour

la comète Tchouri

Les responsables de la sonde européenne Rosetta, qui navigue depuis 2004 dans l’espace et a parcouru plus de 6,5 milliards de kilomètres, avaient donné tôt ce mercredi matin le dernier feu vert au largage de Philae, un petit robot-laboratoire de 100 kg.

Philae

Une opération longuement et très soigneusement préparée.

Pas moins de trois centres opérationnels mobilisés : le Centre européen d’opérations spatiales (ESOC) de l’ESA à Darmstadt (Allemagne), le Centre de contrôle de l’atterrisseur du DLR à Cologne (Allemagne) et le Centre des opérations scientifiques et de la navigation de l’atterrisseur, au CNES de Toulouse (France).

Un atterrissage millimétré.

 

la descente

Andrea Accomazzo, directeur de vol de la mission Rosetta à l’ESOC, est confiant : la sonde « fonctionne très bien » et jusqu’à présent, « toutes les opérations de vol se sont déroulées comme prévu », a-t-il souligné. La séparation doit cependant impérativement avoir lieu « au bon moment, à la bonne position dans l’espace, à la bonne altitude et à la bonne vitesse ».

D’ultimes vérifications et validations ont été effectuées entre hier soir et ce matin avant le feu vert définitif à la séparation, afin de s’assurer du bon fonctionnement de  tous les systèmes.

Rosetta et Philae

Cet atterrissage représente un véritable défi technologique.

a

Si un voyant rouge s’était allumé, l’atterrissage aurait été reporté à une date ultérieure.

VIDEO

Ce mercredi 12 novembre, peu avant 10 heures, heure de Paris, l’atterrisseur a été largué par la sonde européenne Rosetta. Le robot s’est détaché avec succès de la sonde et a entamé avec succès sa chute libre vers la comète « Tchouri ».

L’objectif de cette mission d’ »archéologie spatiale », entamée il y a 10 ans avec le lancement de Rosetta, est d’effectuer des prélèvements.

Ces données recueillies à la surface de la comète permettront d’élucider l’évolution du système solaire depuis sa naissance, et d’avoir un aperçu de ce à quoi ressemblait cette partie de la galaxie à la naissance du système solaire, il y a 4,6 milliards d’années, les comètes étant considérées comme des vestiges de la matière primitive.

15h30 Première carte postale de Philae

Lors de sa descente, l’atterrisseur, équipé de capteurs, doit envoyer des informations sur les poussières et les gaz qu’il traverse à mesure qu’il se rapproche de la surface.

la sonde Rosetta1

L’atterrissage sur la comète est prévu à 16h34.

Il faudra ensuite attendre une demi-heure environ avant que le centre de contrôle de la mission Rosetta ait confirmation de l’arrivée de Philae.

Tout va donc se jouer lors de la rencontre vers dix-sept heures, à 511 millions de kilomètres de la Terre et quelque 455 millions de kilomètres du Soleil.

Si Philae arrive à s’ancrer comme prévu sur le noyau de la comète, et s’il parvient à communiquer avec Rosetta, la confirmation du premier atterrissage jamais réalisé sur une comète devrait parvenir sur Terre vers 16h02 GMT (17h02 heure de Paris), avec une plage d’incertitude d’une quarantaine de minutes.

La joie des concepteurs du robot Philae, après sa séparation avec la sonde Rosetta

les concepteurs

VIDEO

« Ca a bien marché. Nous sommes tous heureux. Cela s’est passé sans problème », a déclaré Andrea Accomazzo, directeur de vol de la mission Rosetta au Centre européen d’opérations spatiales (ESOC) de l’ESA à Darmstadt, en Allemagne.

« On est soulagés, a renchéri le docteur Stephan Ulamec, concepteur du robot Philae : « Nous et ce robot, on se connaît depuis dix ans, et maintenant, il était temps de se séparer ! » L’annonce de la séparation a été saluée par des applaudissements et des embrassades.

« Maintenant il faut s’en remettre aux lois de la physique (…) Je n’ai plus d’ongles à ronger de toute façon », a lancé Mark Mc Caughrean, conseiller scientifique à l’ESA.

La suite sur vos plasmas dans 1 heure.

 

En attendant, un quiz

Cliquez sur le titre et allez out en bas de l’article

Connaissez-vous le système solaire

Notre système compte  huit planètes selon la classification:

  Mercure, Venus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune

Pour les retenir, rien de plus simple :

«Mais Vous Tombez Mal, J’ai Sacrifié Une Naine…»

CINEMA

Un plan sur la comète

C’était le 13 août 1998

fichier pps Armageddon

cliquez sur le titre du film

 

 

 

5 Réponses à “Rosetta, Philaé… et Tchouri, une première dans l’histoire spatiale”

  1. Delort dit :

    Merci pour cet excellent article!…J’ai enfin tout compris!…le secret de la « naissance de la vie » sera-t-il enfin découvert grâce à Rosetta et à Tchouri?

  2. Lorrain Mesmin Marie Hélène dit :

    Coucou Paule
    Je reçois tes mails avec un plaisir toujours renouvelé!!!
    Bravo pour celui ci …très très interessant!!
    J’espère que tout va bien pour toi
    Marie Hélène Mesmin Lorrain
    Ps:grace à ton site ,j’ai eu le plaisir de retrouver Lydia Sanchez(en Espagne)Geneviève Fabre,Geneviève Sanchez?et Jeanne Milleliri (en Corse) C’est un vrai bonheur
    Je t’embrasse bien affectueusement

  3. ENO filles dit :

    Merci Jeannine et Marie-Hélène pour vos commentaires.
    Je viens d’écrire une réponse qui a disparu corps et bien dans les tourmentes de la connexion e je dois recommencer.
    Mais ce ne sera pas la même chose.
    J’écris et puis j’oublie.
    Mon cerveau décide et ma main exécute.
    J’ai été fascinée par cette nouvelle aventure spatiale, à des années-lumière de notre quotidien.
    Pour savoir où il va, l’homme doit savoir d’où il vient. Et sa quête est infinie.
    Car la comète n’a pas envie de laisser percer le secret.
    Et voici notre pauvre petit robot qui atterrit dans « un bac à sable » et s’endort épuisé par ce long voyage. Vu son âge, c’est normal.
    Mais il n’a pas dit son dernier mot.
    Nous attendons de pied ferme son réveil.
    Encore toute à cette péripétie, j’ai été embarquée par mon petit-fils pour une autre aventure qui frôle la réalité, « Interstellar », un nouveau chef-d’œuvre spectaculaire et inventif du réalisateur d’ « Inception », Christopher Nolan, un conte philosophique qui s’appuie sur une course « contre la montre de Cooper »
    C’est si proche de la réalité que nous pressentons que parfois le doute s’installe.
    Le film raconte les aventures d’un groupe d’explorateurs qui utilisent une faille nouvellement découverte dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines et partir à la conquête des distances astronomiques dans le silence intergalactique d’un périple interplanétaire hallucinant, une fascinante odyssée de «hard» science-fiction.
    Le réalisateur manipule de main de maitre les codes de la science-fiction et les émotions et nous tient en haleine pendant presque 3 heures. C’est une nouvelle “Odyssée de l’espace” avec des connaissances et des moyens réactualisés.
    Tout au début j’ai dû lutter contre des scènes compliquées, aux longueurs certaines et à l’équilibre précaire.
    Mais petit à petit je me suis frayée un passage dans ce voyage interplanétaire aussi ébouriffant que sentimental et émouvant, à travers ce qui symbolise la croisée de l’homme et de son destin. C’est une touchante réflexion sur l’amour filial et la transmission, qui traversent l’espace et le temps.
    C’est aussi une petite démonstration d’humilité dans cette quête impossible de grandeur et de métaphysique.
    La vie est ponctuée par ces incessants aller-retours d’un monde agonisant dont nous percevons actuellement la fragilité, jusqu’aux confins de l’univers. Elle s’avère être une simple tragédie du temps qui passe, cadencée par les promesses non-tenues et les rendez-vous manqués.

    Dernière publication sur ECOLE NORMALE DE FILLES D'ORAN VOLET 1 : article supprimé

  4. germaine ABENSOUR dit :

    Rosetta?La seule qui m’interesse est la chanson de jazz.Jouée a la trompette bouchée, j’adorais! J’avais le disque, resté chez nous, là-bas. Le robot ou la robotte , who care’s?Tant d’argent dépensé pour , finalement, decouvrir que, ;;;;;…………….. Va savoir. Aucun interet.On est allé sur la lune, et alors? quoi de neuf apres ça? Tout ça pour dire que nous les americains, ou nous les Russes ou nous les français.. Tant d’argent dépensé pour rien! Combien d’universités aurions nous pu construire avec ça?
    L’homme , d’ou il vient, ou il va? Au lieu de lire des histoires de science fiction ampoulées, lisez ce que savent les sages et se répètent de bouche à oreille. Ne faites pas semblant de vous poser la question. Nous revenons sur terre sans cesse et sans cesse pour nous ameliorer , être meilleur avec le reste de l’humanité. Mais c’est trop simplet, nous preferons nous gratouiiler les neurones avec de grands mots creux qui nous donnent l’impression que nous valons QQ chose. RESTONS HUMAINS. Aidons nous les uns les autres.Remontons notre pays! Apres tout nous sommes les meilleurs du monde pas vrai? Nous avons le prix Nobel de l’économie.Utilisons les compétences nationales. Demandons au petit louchon qui nous a rendu si fier, de nous donner des idées, et si, après 2 ans , notre pays ne s’est pas remonté, on lui enlèvera son prix et on le rendra à la Suède.
    Oubliez les robots et écoutez Roseta.

Répondre à ENO filles Annuler la réponse.

 

Fac Verte Lyon |
A.P.E Ecole Léonard de Vinci |
L'ancre mouillée |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vivre à Portivy
| Au coeur du Coeur
| Virade de l'Espoir de ...